Objectif prise de masse : bien choisir ses alliés

Les progrès enregistrés dans le domaine des suppléments ces trente dernières années sont impressionnants. Au début, il fallait faire sans créatine, sans protéines de lactosérum… La mode était encore à avaler des blancs d’œuf le matin au réveil, tandis que le marché était dominé par les weight gainers. Depuis, la recherche et la connaissance ont, heureusement, avancé à marche forcée et l’offre s’est largement diversifiée, donnant aux athlètes la possibilité d’accompagner plus efficacement leurs efforts. Seule séquelle encore visible de cette époque : les gainers. Comme nous allons le voir dans la suite de cet article, ils sont pourtant loin d’être le meilleur choix que l’on puisse faire en terme de stratégie nutritive…

Les weight gainers : ces supposées « poudres de prise de masse »

  • Définition

Le rôle d’un gainer, c’est de vous permettre de gagner du poids : c’est ce que l’on vous annonce et ce que vous achetez. Mais il y a prise de poids et prise de poids… En effet, les gainers contiennent surtout des glucides (60 à 75%) pour peu de protéine (seulement 20 à 35% en moyenne, mais quelquefois moins) et rarement, ou alors en faibles proportions, des nutriments importants en nutrition sportive.

Lire la suite

Car ces formulations sont en fait à l’origine développées sur le principe selon lequel en consommant beaucoup de calories, et notamment des glucides, on favorise le développement de la masse musculaire. Cependant, s’il était aussi simple de gagner du muscle, cela se saurait. Certes, avec un gainer, vous allez probablement enregistrer des gains de poids, mais essentiellement sous forme de graisse, ce qui n’est pas véritablement le but recherché.

  • Les origines : la « course aux calories »

Cela peut surprendre, mais dès le départ, il s’agissait simplement d’un concept marketing, qui a très bien trouvé sa cible…
Pour comprendre, il faut remonter dans les années 1990. Un beau jour, une société a eu l’idée de lancer un produit super riche en calories en le présentant comme capable d’accélérer les gains de masse de manière particulièrement significative. Jusqu’alors, on trouvait, sur le marché, des formules apportant entre 400 et 550 calories (ce qui était déjà beaucoup). On atteignait désormais un total de 1000 calories par portion.

Lire la suite

Étant donné que les athlètes étaient mal informés en terme de nutrition sportive, il était plus qu’aisé de leur faire croire qu’une formule apportant deux fois plus de calories était potentiellement deux fois plus performante.
Pour le plus grand plaisir de la société à l’origine de ce gainer, les ventes ont rapidement explosé. Ce fut alors le début de ce que l’on pourrait appeler la « course aux calories » parmi les fabricants de suppléments. Des weight gainers fleurissaient de part et d’autre, avec un apport calorique toujours plus élevé par portion. Et les gros chiffres ne faisaient que croître sur les étiquetages : Gainer 1200, Super Weight Gainer 1700, Ultra Mass 2000, Mega Gainer Fuel 3000, etc.
La compétition était particulièrement attractive pour les industriels. Il leur suffisait de surenchérir avec des formules toujours plus chargées en calories et présentées comme encore plus puissantes. Et pour y parvenir, la seule chose qu’ils avaient à faire était d’augmenter la quantité de poudre à consommer. Rien de plus facile ! Certains sont même allés jusqu’à proposer des doses tellement conséquentes qu’un pot ne permettait au final que de faire 4 ou 5 prises.

  • Marketing vs faits

Cette surenchère de calories témoignait déjà en réalité de la capacité de l’industrie des compléments nutritionnels à produire pratiquement n’importe quoi pour peu que cela se vende. Car jamais aucun résultat d’étude crédible, de quelque nature que ce soit, n’a été à l’origine de cette « calories mania ».
Les preuves empiriques et les données d’observation confirment au contraire l’hypothèse selon laquelle les régimes hyper riches en calories ne sont absolument pas appropriés pour les athlètes.

Lire la suite

Au fil des années, nous avons travaillé directement avec des centaines de sportifs (de tous niveaux et de toutes disciplines) et avons étudié différents types de schémas alimentaires. Nous avons pu constater que la majorité des athlètes suivant un régime hyper calorique prenaient certes du poids, mais que d’un point de vue esthétique, les résultats n’étaient malheureusement pas vraiment convaincants.
Prenons l’exemple d’un sportif pesant environ 80 kg et qui, après avoir suivi un plan de nutrition très riche en calories, termine à 88 kg. La prise de poids est effective et peut sembler satisfaisante à première vue, car elle donne l’impression d’obtenir un « résultat ». Mais la frustration apparaît car en fin de compte, la condition physique s’est en parallèle détériorée, les muscles ne sont plus apparents, le tour de taille s’est élargi et les abdos se sont recouverts d’une épaisse couche de graisse. Il faut alors entamer une sévère période de sèche pour se débarrasser de l’excès de poids accumulé.
Des études menées au sein de l’Université de la Rochester School of Medicine ont à cet égard démontré qu’en augmentant massivement l’apport calorique quotidien (comme le font les weight gainers), on obtient une prise de poids composée de 50% de masse grasse et 50% de masse « non-grasse », sans pour autant savoir s’il s’agit uniquement de muscle…
On pourrait être amené à penser que les ectomorphes (qui, étant donné leur métabolisme très rapide, ont du mal à prendre de la masse et du poids) pourraient tirer profit de la prise d’un weight gainer. Certes, il apparaît qu’un ectomorphe n’enregistre pas de prise de graisse importante avec un gainer, car (contrairement aux autres types morphologiques) son métabolisme brûle l’essentiel des glucides et des sucres. Mais le gain effectif de muscle n’est pas au rendez-vous. Les gainers apportent trop peu de protéine et de nutriments pour assurer un réel résultat.
Il est clair que ces formulations sont clairement inadaptées. Nous sommes d’ailleurs persuadés que ceux qui conçoivent et commercialisent ces weight gainers ne les utiliseraient pas pour eux-mêmes !

  • Les gainers à l’heure actuelle

Aujourd’hui, les gainers ont évolué : la « course aux calories » a cessé, mais leur profil nutritionnel reste le même. On peut donc logiquement se demander pourquoi ils continuent d’être aujourd’hui présents sur le marché. Tout d’abord parce qu’ils s’avèrent particulièrement rentables pour les industriels.

Lire la suite

La « survie » des weight gainers tient aussi essentiellement au fait qu’une partie des utilisateurs restent encore mal informés sur la véritable composition des produits qu’ils consomment. A ce titre, les débutants sont une cible de choix. Les fabricants entretiennent aussi soigneusement le flou, n’hésitent pas à valoriser leurs formulations en les présentant comme « riches en protéine », induisant les consommateurs en erreur. L’accent est mis davantage sur la notion de « prise de masse », plutôt que sur la quantité de calories. On soigne la présentation, on valorise au mieux le produit en choisissant les bons arguments. Cela reste une affaire de marketing, mais celle-ci est adaptée à la tendance actuelle (ce que les athlètes souhaitent aujourd’hui, c’est gagner en muscle et prendre du poids en masse maigre).
De nombreux weight gainers prétendent également être enrichis en nutriments importants en nutrition sportive. Mais si l’on s’intéresse de plus près à l’étiquetage, on s’aperçoit rapidement que les quantités indiquées sont infimes, et toujours largement inférieures aux dosages permettant d’obtenir une véritable efficacité.
Les gainers attirent en outre par leur prix attractif, qui s’explique par le fait que leur coût de fabrication n’est pas bien élevé (puisqu’ils se composent essentiellement de glucides). Cependant, au final, compte tenu de leur composition nutritionnelle, ces formulations ne sont pas aussi bon marché qu’elles en ont l’air.

  • Un profil nutritionnel inadapté

Si l’on cherchait à faire un parallèle avec une catégorie d’aliments, prendre une dose de weight gainer revient à consommer quelque chose qui, d’un point de vue la composition nutritionnelle, s’apparente à une grosse pâtisserie (même s’il s’agit là d’une image, on ne se situe en fait pas très loin de la réalité!).

Lire la suite

Rares sont les sportifs qui accepteraient d’ingérer autant de glucides et de sucres sous la forme d’un aliment, car ils auraient le sentiment (bien réel) de compromettre les efforts qu’ils fournissent à l’entraînement au travers de leur alimentation. C’est paradoxal, mais beaucoup le font malgré tout sans s’en rendre compte en consommant des gainers. S’il y a bien une chose à retenir, c’est que ce n’est pas parce qu’un produit se présente sous la forme d’une poudre que les ingrédients qui la composent sont de bonne qualité nutritive. Toutes les poudres ne sont pas égales en la matière, loin de là.

La nutrition sportive ne se résume pas à ingurgiter des quantités massives de glucides et de calories dans l’espoir d’enregistrer miraculeusement des résultats. Le concept de prise de masse a été bien trop simplifié et présenté de manière trompeuse au travers des gainers.
Heureusement, il existe des solutions nutritionnelles conçues pour aider les athlètes à optimiser les gains de masse maigre et de poids sans inonder leur organisme de calories inutiles. Ce sont les complexes nutritionnels intégrés, qui constituent un outil efficace pour accélérer le développement musculaire. On peut dire sans exagération qu’ils se situent à l’opposé des weight gainers sur l’échelle d’efficacité des suppléments.

gainers-ok_2020

Les « Iron » nouvelle génération : des formules encore plus puissantes

  • Une base nutritive solide

Les formules nutritionnelles « Iron Series » reposent sur une association étudiée de protéine et de glucides de qualité.
Pour cette nouvelle génération « Iron Series », nous avons retenu exclusivement le nec plus ultra en matière de source protéique : un isolat de whey ultra pur. Obtenu via un processus d’ultra-filtration qui préserve toutes les propriétés de la protéine, celui-ci se distingue par sa valeur biologique très élevée et sa teneur record en protéine au profil exceptionnel en acides aminés.
Parallèlement, l’apport en glucides est assuré uniquement par de la farine d’avoine complète. Assimilée lentement, celle-ci ne produit pas d’élévation brutale de la glycémie (taux de sucre), un facteur essentiel pour prévenir tout stockage adipeux. Elle assure au contraire une libération régulière de l’énergie. Ainsi, les formules « Iron » ne contiennent aucun sucre ajouté ni glucide à index glycémique élevé.

Lire la suite

Outre l’aspect qualitatif, la quantité est un autre facteur à prendre en considération, tout particulièrement pour ce qui est des glucides. Si l’on en consomme trop (comme c’est le cas avec les « gainers »), cela peut se traduire par une prise de masse grasse. Si au contraire ils ne sont pas présents en quantité suffisante, la croissance musculaire ne sera pas optimale. Dans ce contexte, les complexes « Iron Series » associent la juste dose de protéine et de glucides dans un ratio idéal de 2-1 (deux fois plus de protéine que de glucides) qui évite toute surcharge glucidique que le corps pourrait stocker sous forme de graisse. Pour répondre aux besoins nutritionnels spécifiques des ectomorphes et leur assurer les gains les plus sensibles, c’est par contre un ratio spécifique de 1-1 entre protéine et glucides qui est privilégié.

  • Une sélection d’actifs de référence

Au cœur des complexes nutritionnels intégrés, on trouve également une matrice d’agents qui jouent un rôle essentiel, comme la créatine, la L-Glutamine, les BCAA, voire même des agents « brûle-graisse ». Ceux-ci sont soigneusement sélectionnés et intégrés aux meilleurs dosages. Associés à la base nutritive protéine/glucides, ils rendent les formules « Iron Series » uniques et leur confère une efficacité maximale, que l’on ne retrouve actuellement dans aucun autre supplément sur le marché.
Ainsi, les complexes nutritionnels intégrés apportent, en une seule formulation, l’ensemble des nutriments et principes actifs indispensables pour combler les manques et aider les athlètes à optimiser leur nutrition.

  • Des saveurs uniques pour concilier plaisir et efficacité

Les complexes nutritionnels « Iron Series » se distinguent non seulement par leur profil nutritionnel exceptionnel, mais aussi par leurs aromatisations savoureuses de type milk-shake. Pour cette nouvelle génération à la composition optimisée, toutes les saveurs ont été minutieusement travaillées et perfectionnées, pour encore plus de goût et d’onctuosité.

  • 4 formules adaptées à vos besoins

Gains de masse et de poids dans prise de graisse, performance physique

Prise de masse sèche et action brûle-graisse simultanée, performance physique 

Spécial ectomorphes, gains de masse et de poids sans prise de graisse, performance

Petit-déjeuner complet et équilibré

Voici deux exemples de plans d’optimisation du schéma nutritionnel basés sur l’utilisation d’Iron Works ou Iron Cuts (selon l’objectif visé) et Iron Breakfast, avec en complément Ico Casein 100 le soir au coucher.

Cliquez sur le tableau pour l’agrandir.