Isolats de whey : entre promesses et réalité

La protéine, et en particulier la protéine de lactosérum (whey), fait partie des produits de supplémentation sportive les plus appréciés par les athlètes. Parmi les différentes formes de whey disponibles, l’isolat est reconnu pour avoir la plus haute valeur biologique, le taux de protéine pour 100 g le plus élevé et le meilleur profil en acides aminés. Cependant, tous les isolats ne se valent pas d’un point de vue qualitatif, loin de là…

Des isolats « purs » pas si purs que ça…

Certains produits sont présentés, au niveau de l’appellation et du marketing, comme de purs isolats. Or, en se penchant de plus près sur la liste des ingrédients (mention obligatoire sur les étiquettes), on s’aperçoit que ces formulations contiennent d’autres formes de protéine dont il n’est fait mention nulle part ailleurs. Ainsi, il ne s’agit plus de « purs » isolats, mais au contraire d’associations de protéines. Dans certains cas, l’apport de ces sources additionnelles peut aller jusqu’à 50% de la teneur protéique !

Lire la suite

Ce type de pratique permet aux fabricants de faire des économies sur les coûts de production (un isolat de qualité étant particulièrement coûteux à produire). Il s’agit là certes d’une tromperie, mais qu’un utilisateur attentif peut déceler par une lecture attentive de l’étiquetage.

Des taux de protéine inférieurs à ceux annoncés

Pour les consommateurs d’isolats, le taux de protéine est à juste titre le critère de sélection par excellence. L’intérêt pour les fabricants est donc d’attirer par des valeurs élevées, qui permettent de donner une image de qualité à leurs produits. C’est pourquoi certaines marques n’hésitent pas à annoncer des teneurs protéiques supérieures à ce qu’elles sont en réalité. L’escroquerie est plus répandue qu’on ne pourrait l’imaginer et malheureusement seule une analyse peut permettre de la révéler. 

Lire la suite

Parfois, la différence peut même être hallucinante. Citons l’exemple d’un produit censé procurer 92% de protéine (un prétendu « pur » isolat) pour un taux réel de 70% uniquement (mélange de plusieurs protéines de qualité médiocre). L’objectif consiste clairement à séduire le consommateur par des teneurs attractives qui ne sont finalement qu’un argument de marketing.

Des isolats qui n’en sont pas

Cela peut paraître incroyable, mais on trouve également des poudres vendues en tant qu’isolats alors qu’en fait, elles n’en contiennent qu’une infime quantité, voire même pas le moindre gramme ! Des analyses ont mis en évidence que ces produits sont en réalité des assemblages de différentes sources de protéines mais qui n’apparaissent pas sur les étiquetages. Pire encore, certains s’avèrent même contenir des glucides comme de la maltodextrine ou du dextrose de manière totalement invisible ! On parle là bien de tromperie et de fraude.

Une concurrence déloyale

Les marques qui recourent à ces pratiques faussent le jeu de la concurrence en faveur de leurs produits, octroyant à ces derniers des atouts dont ils ne bénéficient pas en réalité. Si les sociétés qui ne trichent pas sont lésées, ce sont essentiellement les consommateurs qui sont ouvertement trompés, car ils ne reçoivent pas ce pour quoi ils pensent avoir payé. Malheureusement, les arnaques ne sont pas faciles à détecter. Les utilisateurs ne lisent pas systématiquement les étiquetages de manière attentive ou ne savent pas interpréter toutes les informations reprises sur ces derniers.

Lire la suite

Certaines marques en usent et en abusent à leur avantage. Mais surtout, le plus souvent, à moins d’analyser sa protéine, il est virtuellement impossible de faire la différence entre un isolat de qualité et un produit « bidon ». Certains fabricants l’ont bien compris et n’hésitent pas à proposer des produits de qualité médiocre, comptant sur le fait que le risque de se faire prendre est faible. C’est regrettable, préjudiciable à l’industrie de la supplémentation sportive, et surtout aux consommateurs.

Iso Whey 100 : une qualité nutritionnelle et une teneur protéique optimales

iso whey 100
  • Teneur en protéine record
  • Pur isolat de lactosérum enrichi en L-Glutamine
  • Riche en acides aminés
  • Zéro glucides, sucres, graisses et lactose par dose
  • Saveurs fantastiques

Iso Whey 100 repose exclusivement sur la forme la plus pure de la whey, à savoir un isolat natif enrichi en L-Glutamine. Celui-ci est obtenu via ultrafiltration, un processus de haute technologie qui préserve les principes actifs de la protéine.
Car si le procédé de fabrication utilise un traitement à haute température ou avec adjuvant chimique comme c’est souvent le cas, cela se traduit par une perte des propriétés nutritives du lactosérum et une moins bonne absorption.

schéma filtration

Grâce à une méthode de filtration à basse température, sans aucun usage d’acides ou de sels agressifs, les impuretés, les graisses, les sucres et le lactose sont éliminés par étapes successives afin d’obtenir une très haute qualité nutritionnelle.

Notre Iso Whey 100 s’inscrit également en totale opposition avec toutes ces formulations qui induisent le consommateur en erreur par un marketing agressif destiné à dissimuler un produit peu qualitatif ou en trichant sur les taux de protéine (valeur réelle inférieure à celle annoncée) et les sources protéiques utilisées (association de whey de qualité médiocre au lieu d’un pur isolat).

Nous travaillons effectivement en totale transparence : lorsque nous proposons un « pur » isolat de whey enrichi en L-Glutamine, celui-ci est bel et bien l’unique source protéique de la formule et il offre la meilleure valeur nutritionnelle et concentration en protéine qu’il est possible d’obtenir. De plus, toutes les teneurs indiquées sur l’étiquetage sont bien réelles, cohérentes et validées par les multiples tests et analyses.

Iso Whey 100 constitue un choix de tout premier ordre pour les athlètes exigeants qui veulent le meilleur de leur protéine. Elle est idéale juste après l’entraînement pour une récupération rapide et optimale ou en période de sèche.